Decal

LABC des semis

Les graines sélectionnées Caillard donneront de bons résultats à condition que les modes de semis et de culture soient conformes aux indications qui figurent au verso de chaque sachet. Quel que soit le type de semis, il faut veiller à la profondeur du semis car, pour germer, les graines ont grand besoin d'air, de chaleur et d'humidité. Il est recommandé de ne pas enterrer la graine plus de 3 à 4 fois sa propre grosseur. Les graines très fines, en particulier certaines espèces de fleurs, peuvent être semées en mélange avec du sable très fin et du terreau. Le semis doit être tassé ensuite.

Semis en place

Le semis en place se fait, en pleine terre, à l'emplacement définitif des plantes. On évite alors les opérations de repiquage mais il faut souvent pratiquer un éclaircissage. C'est-à-dire arracher des plants afin de laisser un espace suffisant pour la bonne croissance des autres plants. L'éclaircissage se pratique sur un sol humide pour arracher plus facilement les plants. On arrose ensuite le sol pour le raffermir autour des plantes conservées.

Il existe trois sortes de semis en place :

1. En lignes
Semer les graines sur des lignes parallèles. Pour chaque espèce, l'écartement des lignes et la dose de semis varient. Ce mode de semis facilite le binage et l'éclaircissage, ainsi que le désherbage.
2. En poquets
C'est un autre mode de semis en ligne. Il consiste à regrouper les graines par 2 ou 7 sur la ligne. Ne conserver qu'une seule plante par poquet après la levée.


3. A la volée
Répartir les graines régulièrement sur toute la surface de semis. Il est simple, mails il faut veiller à le faire régulier et pas trop dense.



 
Semis en pépinière

Ce semis se pratique pour obtenir de jeunes plants qu'il faudra ensuite repiquer à leur place définitive. Il concerne les espèces délicates ou à graines fines et les espèces pour lesquelles un repiquage est bénéfique à la croissance (chou, tomate, poireau, oeillet d'Inde...). Un semis en pépinière est toujours suivi d'un premier repiquage ou de la plantation.

Il existe plusieurs modes de semis en pépinière : En terrines, caissettes ou pots

Remplir de terre légère au 2/3. Egaliser la surface. Faire un semis régulier et clair et recouvrir les graines d'une couche de terre fine très légère.
Tasser légèrement avec une planchette : on appelle cela " plomber " les semis.



Arroser en pluie fine ou bien faire tremper le contenant quelques temps dans un bac d'eau jusqu'à humidification de la surface.
Recouvrir le bac d'une vitre jusqu'à la levée. Tenir la vitre propre.





 
Agir de même pour un semis sous châssis.





Pour un semis sous tunnel, les plants seront protégés par la bâche au lieu d'une vitre, mais le processus est le même.
Pour un semis en côtière, seul le mur d'appui protègera les plants. Veiller à ce que la côtière soit bien inclinée et exposée au Sud.
 
La plantation ou le repiquage
Prélever délicatement la plantule.





Faire le trou à l'emplacement choisi à l'aide d'un plantoir ou du doigt.



Placer le plant sans recourber ses racines vers le haut. Enfoncer le plant jusqu'à ce que le collet soit au niveau du terreau.
Borner le plant pour bien serrer la terre contre les racines.




 
Arroser.
 


Sep
Produits
Semences potagères, graines potagères
Semences florales, graines de fleurs
Semences aromatiques
Semences de gazon
Engrais Verts
Mélanges Fleuris
Semences pour terrains difficiles
Plantes Compagnes
Tendances et conseils
La terre du potager
Plan de Jardin
Le jardin mois par mois
ABC des semis
Apports nutritionnels des légumes
Les semis mois par mois
Le compostage
Accueillir les papillons
Jardin Bien-Être
Dépenser moins en mangeant mieux
Nutrition-Bien-être
Nature et Biodiversité
Sep